Des Lyrics aux Paroles

where words fail music speaks

embed
<iframe height="200" width="500" frameborder=0 scrolling=no src="https://lyrics-a-paroles.fr/spip.php?page=snip&id_article=291"></iframe>

Sarah Vaughan - Black Coffee

mercredi 1er août 2018Joel-Yves

Sarah Vaughan - Black Coffee

Cette chanson a été écrite en 1938 par Sonny Burke et Paul Webster et enregistrée, pour la première fois, en 1948 par Sarah Vaughan. D’après le site Secondhandsong, elle a été reprise plus de 140 fois par des artistes dont Ella Fitzgerald, Peggy Lee ou Ray Charles (version instrumentale).

Son seul point commun avec la chanson « Black Coffee » écrite par Ike et Tina Turner est l’homonymie.

Sarah Vaughan

Black Coffee

I’m feelin’ mighty lonesome
Haven’t slept a wink
I walk the floor and watch the door
And in between I drink
Black coffee
Love’s a hand-me-down brew
I’ll never know a Sunday
In this weekday room

I’m talkin’ to the shadows
One o’clock ’til four
And Lord, how slow the moments go
When all I do is pour
Black coffee
Since the blues caught my eye
I’m hangin’ out on Monday
My Sunday dreams to dry

Now man was born to go a lovin’
But was a woman born to weep and fret
To stay at home and tend her oven
And down her past regrets
In coffee and cigarettes

I’m moonin’ all the mornin’
Moanin’ all the night
And in between it’s nicotine
And not much heart to fight
Black coffee
Feelin’ low as the ground
It’s drivin’ me crazy
This waitin’ for my baby
To maybe come around

Peggy Lee - Black Coffee

Café noir

Je me sens très seule.
Je n’ai pas dormi un seul clin d’oeil.
Je marche par terre et surveille la porte.
Et entre les deux, je bois
Café noir
Aimer est un breuvage à la carte.
Je ne connaîtrai jamais un dimanche.
Dans cette chambre en semaine

Je parle aux ombres.
Une heure jusqu’à quatre heures.
Et Seigneur, comme les moments sont lents.
Quand tout ce que je fais, c’est verser
Café noir
Depuis que le blues a attiré mon attention.
Je sors le lundi.
Mon dimanche rêve de sécher

Maintenant, l’homme est né pour devenir un amour.
Mais une femme née pour pleurer et s’inquiéter.
Rester à la maison et s’occuper de son four.
Et ses regrets passés.
Dans le café et les cigarettes

Je me tape toute la matinée.
Tu gémis toute la nuit.
Et entre les deux, c’est la nicotine.
Et pas beaucoup de cœur à se battre
Café noir
Se sentir aussi bas que le sol
Ça me rend dingue.
Ça attend mon bébé.
Pour peut-être changer d’avis

Sarah Vaughan - Black Coffee 1949 Long Version

Peggy Lee - Black Coffee

Ray Charles - Black Coffee (1959)

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?