Des Lyrics aux Paroles

where words fail music speaks

embed
<iframe height="200" width="500" frameborder=0 scrolling=no src="https://lyrics-a-paroles.fr/spip.php?page=snip&id_article=106"></iframe>

Joe bonamassa : Different Shades Of Blue (Album)

jeudi 10 mai 2018Joel-Yves

Joe Bonamassa - Different Shade of Blue

Deux ans et demi se sont écoulés entre la sortie du précédent album studio de Joe Bonamassa "Driving Towards Daylight" (2012) et "Different Shades Of Blue". Mais le guitariste n’est pas resté inactif pour autant pendant cette période. Il a passé son temps sur la route en tournées monumentales et publié 5 albums live....

Joe Bonamassa

"Different Shades Of Blue", se distingue de ses précédents albums par différents éléments. Il ne contient qu’une seule reprise une minute et demie de "Hey Baby" de Jimi Hendrix (New Rising Sun) ainsi que d’un hommage à "mash-up" inspiré de Ray Charles et de Cornell Dupree intitulé "So, What Would I Do" Chanson emprunte des éléments des deux interprètes des versions de "What Would I Do Without You", avec de nouvelles paroles de Bonamassa). Cet album est celui qui contient le plus de créations originales depuis "So’s It’s Like That" publié en 2002. Joe Bonamassa a co-écrit des chansons avec les auteurs-compositeurs renommés de Nashville Jeffrey Steele, Gary Nicholson, James House, Jerry Flowers, et Jonathan Cain.

11 des chansons sélectionnées, direction Las Vegas au Studio aux Palms avec le producteur Kevin Shirley et un groupe solide de musiciens de studio dont Reese Wynans (orgue, piano), Carmine Rojas (contrebasse), Michael Rhodes (basse), Anton Fig (batterie, percussion), Lenny Castro (percussion), Lee Thornburg (trompette, trombone ), Ron Dziubla (saxophone), l’Orchestre du Bovaland (cordes), et les chanteurs Doug Henthorn et Melanie Williams.

Joe Bonamassa a utilisé 20 guitares vintage différentes pour le projet, ainsi que 13 amplis différents, et liste chaque instrument dans les notes de ligne. L’artiste considérant que chaque chanson exige sa guitare propre, joe Bonamassa a vidé la trousse d’outils. Il a expérimenté le ton et la texture qui s’adapte le mieux au texte et la mélodie de chaque chanson. Un peu comme un peintre déploie sa palette de couleurs. Le titre de l’album illustre bien cette réflexion musicale

Il a fallut une année pour le créer. Une éternité au rythme où travaille Joe Bonamassa.

Joe Bonamassa avec une Les Paul

Revenons au contenu de l’album

Il ouvre sur la reprise de Jimy Hendrix citée plus haut : Hey Baby (New Rising Sun) : minuscule intro d’une minute vingt. Elle condense le savoir faire du maître. Une espèce de caméléon qui s’adapte au morceau joué en respectant le style du créateur et en y distillant discrétemnt sa propre pate avec modestie.

"Oh Beautiful !" est une création de Joe Bonamassa. Elle ouvre sur une intro vocale. Rapidement un passage instrumental des années 70 rappelle Jimmy Page et Led Zeppelin brisant le rythme initial. La chanson continue de cette manière, une lutte entre la lumière et l’obscurité. Joe Bonamassa et son groupe rapprochent les influences du Delta Blues vers un blues-rock brutal. Le groupe suit la direction de Bonamassa, sa guitare exprimant un son d’autre monde rageant contre les larmes de l’amour non partagé.

Avec "Love Is not A Love Song" on retrouve un Rythm & Blues brillamment exécuté mêlé à un cœur de Funk illustré par les cuivres. Le texte de la chanson semble être le produit d’un amoureux brisé. La voix de Joe Bonamassa montre une colère futile qui sue l’angoisse entre les mots. Le musicien utilise sa guitare, comme une arme mortelle hors de contrôle qui prend son vol vers la stratosphère.

"Heartache suit Wherever I Go" est plus qu’une création blues traditionnelle. Il y a ajouté un soupçon de Chicago-style R & B avec une utilisation subtile des cuivres et du piano. Les voix puissantes de Bonamassa éclipsent sa guitare ici, le chanteur plonge profondément dans le puits émotionnel pour délivrer la vérité froide. Quand sa guitare parle, elle hurle, les solos piétinant l’instrumentation de soutien dans un affichage de douleur sans entrave.

Joe Bonamassa - Heartache Follows Wherever I Go

"I Gave Up Everything For You, ‘Cept The Blues" est un morceau en style "Chicago blues" avec les pistes de piano Boogie-Woogie de Reese Wynans, une solide ligne de basse et le batteur Anton Fig cadre le tempo à merveille. La voix de Joe Bonamassa rugit dominant les instruments à la manière de Koko Taylor à son apogée. Son jeu de guitare rappelle celui de Buddy Guy ou Junior Wells dans les années 1960. Ici Joe Bonamassa se plonge dans une interprétation traditionnelle injectant de nombreux gimnicks (un peu trop ?) classiques dans ses solos.

La chanson titre semble introspective.l’équilibre voix guitare est bien trouvé et joué avec tout le cœur nécessaire en exploitant le meilleur du blues et du rock’n’roll.

joe Bonamassa

« Trouble Town » referme le cycle : l’amante perdue est maintenant une diablesse. Cette chanson est écrite dans la tradition lyrique blues. Le chant de Joe Bonamassa se fait groovy. Il est soutenu par les lignes du clavier de Reese Wynans et des cuivres presque parfaits du trompettiste Lee Thornburg et du saxophoniste Ron Dziubla. Le travail de guitare de Joe Bonamassa prend une saveur différente ici, plus confiant et musclé. il donne l’impression de se jeter dans une nouvelle liberté en fuyant le passé.

"So, What Would I Do", ferme l’album.,La chanson est une sorte de mélange de gospel et de blues avec l’orgue et le piano en avant. Joe Bonamassa joue le role du reverent. son chant est inspiré. Une interprétation originale pour qui connait la création de Ray Charles. Le jeu de Joe Bonamassa est plus nuancé et élégant dans son expression. Il s’adapte l’ambiance de la chanson.

Joe Bonamassa - So, What Would I Do

un album sur un roman d’amour brisé

"Different Shades of Blue" est un album sur un roman d’amour brisé - thème traditionnel du blues - et sur les conséquences d’avoir aimé et perdu. Le travail d’écriture fait par Joe Bonamassa et les auteurs de Nashville porte ses fruits. et le résultat est là. Les thèmes classiques du blues sont mieux qu’exploités. Ils sont ciselés et mis en valeur par la musique du guitariste dans toute leurs nuances de bleu.

Piste Titre Auteur(s) Durée
1. "Hey Baby (New Rising Sun)" Jimi Hendrix 1:19
2. "Oh Beautiful !" Bonamassa, James House 5:28
3. "Love Ain’t a Love Song" Bonamassa, Jerry Flowers 3:48
4. "Living on the Moon" Bonamassa, House 3:21
5. "Heartache Follows Wherever I Go" Bonamassa, House 4:33
6. "Never Give All Your Heart" Bonamassa, Jonathan Cain 5:24
7. "I Gave Up Everything for You, ’Cept the Blues" Bonamassa, Flowers, Jeffrey Steele 4:39
8. "Different Shades of Blue" Bonamassa, House 4:39
9. "Get Back My Tomorrow" Bonamassa, Flowers, Steele 4:46
10. "Trouble Town" Bonamassa, Gary Nicholson 4:56
11. "So, What Would I Do" Bonamassa 5:26

Joe Bonamassa - "Different Shades Of Blue"

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?