Des Lyrics aux Paroles

where words fail music speaks

embed
<iframe height="200" width="500" frameborder=0 scrolling=no src="http://lyrics-a-paroles.fr/spip.php?page=snip&id_article=103"></iframe>

Joe Bonamassa – Blues of Desperation

samedi 21 avril 2018Joel-Yves

Joe bonamassa - Blues of Desperation

« Blues of Desperation » est le 12e album solo de Joe Bonamassa. Si le guitariste chanteur a publié son premier album en 2000, il est sur la route depuis l’age de douze ans à l’époque où il jouait en première partie de BB King. Et cela sans compter les collaborations au sein de Black Country Communion (5 albums dont un "live") ou Beth Hart (3 albums studio et un « live »). Cet homme a une capacité de travail phénoménale

Joe bonamassa guitare double manche

La première impression que me donne ce nouvel album est d’être une sorte d’approfondissement du travail entrepris avec le précédent opus « Different Shades of Blue » publié en 2014. Une espèce de voyage aux confins du blues rock sans boussole.

Le premier Single « Drive » nous amène vers les rivages habituellement fréquentés par le regretté JJ cale. Une espèce de balade à l’intensité croissante au fur et à mesure de son exécution. Le son bien policé surprend par rapport aux solos quelquefois agressifs auxquels l’artiste a habitué son auditoire.

Joe Bonamassa - Drive - 1/8/16 Maryland Theatre

L’album est à cette ’image : sobre. En contraste avec l’exubérance et la complexité de certains de ses précédents albums. Le musicien explore toutes les articulations du blues et du rock poursuivant la démarche entamée dans son précédent album. Avec quelques incursions dans le jazz et la soul

Joe Bonamassa

Le premier titre, « This Train », nous fait rentrer dans l’atmosphère de l’album. Un belle et douce intro au clavier, puis le rythme s’emballe vers un blues rock énervé et répétitif. Un peu comme le font les roues d’un train en heurtant les jonctions des rails. La section rythmique appuie fort le guitariste qui joue du bottleneck.

« Moutain Climbing » est un retour au blues rock habituellement pratiqué par Joe Bonamassa. Gros son et riffs simples et bruteaux. On y retrouve l’influence de son expérience au sein de black Country Communion

« No Good Place For The Lonely » voilà une blues qui prend aux tripes ! Joué en rythme ternaire la chanson grimpe en intensité tout au long du déroulé de la partition. La tension est évacuée par un solo libérateur et inspiré. Ouaou !!!!

No Good Place for the Lonely - Joe Bonamassa - Chemnitz - 2016

« Blues of Desperation » est une chanson puissante. Elle s’appuie aussi sur une mise en tension de l’auditeur par un clavier lancinant. La guitare arrive pour les riffs et apparaît comme libératrice.

« The Valley Runs Low » est une balade Blues Country Folk tranquille qui vient apaiser l’auditeur.

Joe Bonamassa collection guitares

« You Left Me Nothin’ But The Bill And The Blues » pourrait s’apparenter au fruit d’une collaboration entre Stevie Ray Vaugan et Albert Collins. Un boogie dynamique fort agréable à écouter

« What I’ve Know For A Very Long Time » rappelle « So, What Would I Do » (dernier titre du précédent opus studio est une balade douce et agréable où guitare cuivres et claviers se font échos. Peut être un peu sirupeux, lais il tranche avec le reste de l’album.

Joe Bonamassa a su digérer ses influences musicales et créer un album au couleurs variées qui poursuit le travail entamé avec « Different Shades Of Blue ». Cette exploration musicale est une réussite et on en peut que souhaiter qu’il la poursuive pour notre plus grand plaisir.

La spontanéité que le ressent est certainement l’expression de la rapidité avec laquelle l’album a été enregistré : 5 jours à Nashville au Grand Victor Sound Studios (ex-RCA Studio A). Y ont collaboré : Anton Fig (batterie), Greg Morrow (batterie), Michael Rhodes (basse), Reese Wynans (claviers), ainsi qu’une section de cuivres composée de Lee Thornburg, Paulie Cerra et Mark Douthit, et avec Mahalia Barnes, Jade McRae et Juanita Tippins aux choeurs

Cet album est probablement celui de la maturité artistique. Mais j’ai le sentiment qu’avec un tel travailleur nous ne sommes pas au bout de nos surprises musicales. Et c’est tant mieux.

Joe Bonamassa – Blues of Desperation, Set List

No. Titre Auteurs(s) Durée
1. "This Train" Joe Bonamassa, James House 4:20
2. "Mountain Climbing" Bonamassa, Tom Hambridge 5:43
3. "Drive" Bonamassa, House 5:47
4. "No Good Place for the Lonely" Bonamassa, Gary Nicholson 8:38
5. "Blues of Desperation" Bonamassa, House 6:27
6. "The Valley Runs Low" Bonamassa, House 4:03
7. "You Left Me Nothin’ But the Bill and the Blues" Bonamassa, House 4:10
8. "Distant Lonesome Train" Bonamassa, Hambridge 5:53
9. "How Deep This River Runs" Bonamassa, House 6:30
10. "Livin’ Easy" Bonamassa, Jeffrey Steele, Jerry Flowers 4:37
11. "What I’ve Known for a Very Long Time" Bonamassa 5:33
Joe Bonamassa

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.